L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • mardi, décembre 16, 2008

    FUCK HOLLYWOOD !

    Ou encore : La Relève !
    Pauvre cinéma français, en complète décrépitude depuis des années (sinon des décennies), après avoir pourtant connu une grande époque, celle des Melville, des Malle, des Truffaut, et même - incontournable - celle des Lautner ! Fort heureusement, la relève est là, comme je vous le disais au tout début de ce Post en guise de clin d'oeil au grand Clint, et vous seriez surpris de voir tout ce que les jeunes peuvent arriver à faire avec trois bouts de ficelle, du moment qu'il y a l'envie, la passion et la créativité (souvenons-nous de David Lynch passant plus de deux ans à dormir dans un hangar désaffecté pour réaliser Eraser Head) !
    Deux exemples : tout d'abord, le court métrage de Vincent, 22 ans, originaire du Tarn, Webmaster du site La Lanterne, et co-auteur du court métrage Les Mémoires de l'Aube :

    Il est en outre important de préciser que ce petit film, réalisé avec du matériel professionnel de l'ESEC, est revendiqué par ses auteurs (huit !) comme une oeuvre collective, chacun ayant participé au scénario et au découpage, de la scripte au preneur de son. En parlant de son, il est d'ailleurs à noter que la bande originale de Camille Galinier s'avère tout à fait intéressante, très variée, et s'accordant fort bien aux multiples atmosphères suggérées par ce court-métrage naviguant entre réalité et fantasme, un peu à la façon du fabuleux Harry dans tous ses États de Woody Allen (c'est du moins mon avis, et je le partage) !

    Dans un genre complètement différent, mais tout aussi poétique, les nombreux courts de Zoun, 34 ans et habitant de Biarritz, qui lui fait ça par contre en total "amateur" (dans le vrai sens du terme, "celui qui aime"), avec une petite bande d'amis et un matériel bien moins haut de gamme, ce qui n'empêche pas de superbes réussites, telles que celle-ci, qui a ma préférence (mais il y en a bien d'autres sur le site en question), Sola :

    Bien que non officiellement primé au festival Fifava, Zoun y a obtenu - ce qui est bien plus important - un accueil très favorable de la part du public, et surtout de la critique, comme vous pourrez le lire sur l'article Fifava, publié sur son autre site, Zoun, le Blog !

    Je vois en tout ceci beaucoup d'énergie, de talent, et surtout (chose bien plus rare) de poésie : comme quoi, il n'y a aucune raison de désespérer de l'avenir !

    Après la pluie, le beau temps, n'est-ce pas ?

    P.S : Bien qu'il y ait d'une façon générale assez peu de commentaires sur ce Blog, pour une fois, mouillez la chemise, allez au charbon, et encouragez-les !!! Je suis sûr qu'ils apprécieront...

    Libellés : ,

    6 Comments:

    Anonymous Z... said...

    Très drôle la chute du premier court!
    :)

    dimanche, 21 décembre, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Et rassurante, celle du second (il faut être honnête, tout de même) !

    dimanche, 21 décembre, 2008  
    Anonymous Rémy! said...

    Très bien le premier court, des idées excellentes, une fluidité parfaite, du beau travail bien propre...

    Fuck Hollywood...Ils savent plus quoi inventer, en ce moment ils veulent tourner un film sur la vie du créateur de Facebook...J'ai hâte...:S

    dimanche, 21 décembre, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Remarque, cher neveu (car c'en est un, lol !), il n'y a pas qu'Hollywood pour être capable de se vautrer à ce point-là... Car je ne sais pas si tu as vu, mais il y a en ce moment-même en France deux zozos (que je ne citerai pas) qui ont entrepris sans complexe de faire un "remake" du mythique film L'EMMERDEUR, avec Jacques Brel et Lino Ventura !
    Comme le disait d'ailleurs ce dernier dans le non moins mythique LES TONTONS FLINGUEURS : "Ah, mais les cons, ça ose tout ! C'est même à ça qu'on les reconnaît" !
    Tant qu'on y est, on n'a qu'à faire aussi un "remake" de 2001, A SPACE ODYSSEY, et pourquoi pas, dans la foulée, un "remix" des VARIATIONS GOLDBERG version rap, non mais, et puis quoi encore ?
    Certes, la coutume des citations a toujours été pratiquée de toute éternité, y compris de la part de géants tels que Kubrick ou Bach, qu'il s'agisse d'un point de départ ou d'un simple hommage... Mais entre "citation" et "plagiat" pur et simple, il y a tout de même une grosse marge, non ?

    La seule chose qui me rassure dans l'histoire, c'est que je suis à peu près certain (dans le meilleur des cas) que les gens vont sortir du cinéma en se disant : "Mouais, bon, c'est pas mal... Mais quand même, ça ne vaut pas Brel et Ventura, quoi..." !

    lundi, 22 décembre, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ceci dit, t'aurais tout de même pu avoir un petit mot gentil pour le second court, qui je trouve le mérite tout aussi bien (surtout compte tenu des moyens avec lesquels cela a été tourné !)...
    Mais bon. Disons que tu n'as pas encore eu le temps de le voir...

    lundi, 22 décembre, 2008  
    Blogger Vincenttheone said...

    Oui, oui, oui, c'est bien moi sur la photo de droite !
    Bon, il y a une petite quarantaine d'années, certes...
    Mais c'est quand même moi, lol !!!

    lundi, 22 décembre, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home