L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • mardi, janvier 01, 2013

    FREDDY SORT DE LA NUIT (CRAVEN)

    Bonne année 2013 !
    Vous êtes sans doute étonné du fait que je parle de Wes Craven, non pas au sujet des Griffes de la Nuit, qui était l'un de ses tout premiers films, mais de Freddy Sort de la Nuit, le septième de la série, et sorti aux alentours de 1995. Ici, il faut que je m'explique un petit peu : certes, les Griffes de la Nuit ne sont pas mal, et transmettent bien le film d'horreur autour des années 1984 ; mais Freddy Sort de la Nuit est nettement meilleur à plein de points de vue, notamment le fait qu'il se base sur le premier pour en jouer à tous les niveaux, qu'il s'agisse de paradoxe, d'humour, ou de citation. Laissons donc Wes Craven s'exprimer brièvement - ce qui est fort possible sur les nombreux bonus du DVD :
    Vous voyez, non ? Le premier plan est d'ailleurs une fausse reprise du plan initial des Griffes de la Nuit, fondé sur les mêmes doigts terrifiants :
    Sauf qu'il s'agit bien évidemment d'un film que l'on est en train de tourner, ce qui lui enlève beaucoup de frayeur :
    C"est l'une des premières fois que l'on revoit Heather Langenkamp, celle qui jouait Nancy Thompson dans le tout premier Les Griffes de la Nuit :
    Ici, théoriquement, pour un interview on ne peut plus branché :
    Mais qui en réalité apparaît toujours sous le profil de Nancy Thompson dans le premier plan de l'image :
    Il en va bien sûr de même pour Robert Englud, qui après avoir joué avec un plaisir notoire le rôle de Freddy, réapparaît avec la plus grande politesse du monde, costume et lunettes obligées :
    On doit bien sûr ici voir la dette de Wes Craven, qui s'applique également non seulement à l'une des plus grandes marques de film du monde :
    Mais aussi à l'un de ses producteurs les plus puissants, Robert Shaye, d'ailleurs filmé, par hasard ou non, sur une reproduction de Andy Warhol :
     
    Au bout d'une bonne demi-heure, le film fait enfin sa première bavure avec le meurtre du mari de Heather Langenkamp, où l'on voit très brièvement Robert Englud apparaître - je veux dire Freddy, bien sûr :
    Meurtre qui engendre, assez dramatiquement, les mauvaises réactions de Heather Langenkamp et de son fils :
    Mais meurtre qui montre aussi, de façon extrêmement ambigüe, l'attitude de Robert Englund, tout en même temps capable de peindre une toile fort noire et de s'entretenir très courtoisement, ce qui est assez perturbant :
    C'est la bonne occasion pour le célèbre Wes Craven de parler assez longtemps avec Heather Langenkamp, en montrant, sait-on jamais, la sublime maison qu'il a pu s'offrir grâce à tous ses films d'horreur :
    C'est également le moment où l'on voit le film se barrer une seconde fois vers Les Griffes de la Nuit, tout d'abord relativement peu marqué :
    Mais très vite nettement plus en citation pure et simple, celle de Freddy créant son premier meurtre en plein cauchemar d'une personne, le tout dans le parcours assez stupéfiant du sol au plafond, surtout en 1984 :
    En fait, c'est très bon jusque là, où l'on commence à subir une fin plutôt longue, en tous cas assez peu habitée par le premier film :
    Vous pourrez certes me dire, cela se comprend, que cette fin a pour but la simple lecture, au second degré, du script du film :
    Mais cela est plutôt long, et même pas au premier ou au second degré, bref, ce n'est pas clair :
    Tout ça pour en revenir au thème du script, qui certes est très bon, mais qui marquerait d'autant mieux la fin du film que ce soit la première fois qu'on le voit :
    Vous remarquerez, en passant, que cette ultime phrase du script rebalance à juste titre le tout premier plan du film, comme si une fois arrivé à la fin, on ne pouvait faire qu'une seule chose : recommencer l'œuvre une fois de plus... Et pour être honnête, il me faut avouer que ceci est bien plus fréquent qu'avec le film original, Les Griffes de la Nuit, et à plus forte raison avec tous les films retournés sur cette idée, le plus souvent fort nuls (je fais bien sûr exception du très fameux La Fin de Freddy, dont vous pourrez lire la fameuse analyse juste ici)...
    Comme le dit Christophe Lemonnier sur le site devildead, "Malgré ses faiblesses, Freddy Sort de la Nuit donne une approche intéressante du mythe de Freddy. Le disque plutôt blindé de bonus divers fera certainement succomber les fans. Y compris ceux qui trouvent ce dernier opus un peu trop prétentieux !". Je ne vois pas quoi d'autre lui reprocher... Il existe à ce sujet deux statistiques sur la série : la première, qui est celle décrivant peut-être l'opinion de Wes Craven, 1, 7, 6, 4, 3, 5 et 2, et l'autre, qui est de moi, 6, 7, 1, 4, 3, 5 et 2. Certes, il y a quelques différences, mais grosso modo des points communs, plaçant toutes le second en dernier... C'est là le principal, non ?

    Libellés : , , , , , ,

    8 Comments:

    Blogger Al Capitaine said...

    Bonne année à toi aussi Vincent !

    J'ai très envie de voir cet autre film de la série Freddy. Pour cela il faudrait que j'achète les dvd mais j'ai déjà projet de m'acheter la trilogie "RETOUR VERS LE FUTUR", une saison de "SOUTH PARK", l'intégrale de "INDIANA JONES" ainsi que les deux premiers volets de la saga "HARRY POTTER"... On ne peut pas tout avoir. Mais je vais surveiller une prochaine diffusion ou un dvd bradé...

    Bonne continuation pour 2013...!

    mardi, 01 janvier, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Oui, c'est la moindre des choses de se souhaiter la bonne année, surtout 2013 !
    SOUTH PARK, je dois l'avoir... Mais pas INDIANA JONES, que j'ai vu plusieurs fois en VHS, mais hélas pas encore sur DVD... Deux choses qui me tentent également, comme quoi, c'est cool de laisser des Comments !

    mardi, 01 janvier, 2013  
    Blogger Al Capitaine said...

    Je vais essayer de voir quelques Freddy prochainement quand même... Je vais bientôt regarder la trilogie Retour vers le Futur et je vais en parler sur mon blog.

    La VF de ce film est magique !!!

    South Park je ne sais pas encore si je vais en parler sur mon blog j'hésite car c'est quand même une série TV et non un film : mais qu'est-ce que c'est poilant. C'est avant tout une formidable critique du système américain.

    A bientôt Vincent !

    jeudi, 03 janvier, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    SOUTH PARK, c'est certes une série, mais il y a aussi un film qui porte ce nom... J'en ai un souvenir vraiment génial, alors, n'hésite pas à en parler !

    jeudi, 03 janvier, 2013  
    Blogger Al Capitaine said...

    Ça marche alors rdv ces prochains jours...

    jeudi, 03 janvier, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    OK, ça marche !

    vendredi, 04 janvier, 2013  
    Anonymous Elisa said...

    Salut Vincent!
    Revenue de mes petites vacances de fêtes, je viens te souhaiter tout le bonheur que tu mérites.
    Gros bisous
    Elisa, en Argentine

    mercredi, 09 janvier, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Merci beaucoup, Elisa !
    Je vais faire de ce pas un tour sur ton Blog, rassures-toi...

    jeudi, 10 janvier, 2013  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home