L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • lundi, décembre 24, 2012

    LA FIN DE FREDDY (TALALAY)

    Pourquoi parlé-je de ce film, pour une fois ?
    En vertu du fait que ce soit une bonne occasion de souhaiter un joyeux Noël à tout le monde ? Grâce à sa réalisation par une femme, Rachel Talalay ? En raison de son arrivée presque à la fin de la série Freddy ? Ou encore, suite à la présence en son sein de seize minutes de projection stéréoscopique, ce dont il fut, en 1991, l'un des premiers capables ? Et bien, à vrai dire, pour les quatre points ci-dessus mentionnés.
    Evidemment, la réalisation par une femme est plutôt assez rare, même si l'on connait assez bien Frida, de Julie Taymor, et encore mieux Point Break ou Strange Days de Kathryn Bigelow. Mais celle-ci est vraiment excellente, que l'on parle de son sens de la photo ou de son humour bien poignant, et il ne faut pas oublier que c'était là son tout premier film - quel dommage qu'elle soit ensuite davantage partie vers la télévision ! Pour l'histoire de la série Freddy, on en est par contre à son dernier épisode, dans lequel celui-ci meurt pour de bon. Cela suffira-t-il à empêcher la continuation ? Hélas non, une fois passé sur le septième épisode de Wes Craven, qui n'était en quelque sorte que la poursuite de celui-ci et la réinterprétation du tout premier film, on se trouvera de nouveau rattrapé par deux épisodes, qu'il est préférable que je ne cite pas. Quant à sa présence de projection stéréophonique, laissez-m'en en parler tout à la fin du film, vu que c'est à cette place qu'elle se situe... Et commençons avec la toute première image, en attendant mieux :   
    Ce qui ne saurait tarder, car on assiste dès le début à la chute d'un avion de Shon Greenblatt (John Doe) :
    Puis très rapidement à son réveil totalement illusoire dans une chambre :
    Réveil qui va bien sûr marquer le coup tout de suite avec Robert Englund (Freddy), au cours d'une scène qui paraît être une citation du Magicien d'Oz, si vous connaissez :
    A la suite de ce bref début, nous aurons bien sûr le geste vu d'un côté :
    Et aussi de l'autre :
    Mais le plus important réside tout de même dans l'apparition des acteurs principaux, à commencer par Brekin Meyer (Spencer) :
    Pour être suivi très peu de temps après par Lezlie Deane (Tracy) et Ricky Dean Logan (Carlos) :
    Puis, soyons logiques, par le bien connu Yaphet Kotto (Doc), médecin dans cette sorte de centre d'éducation :
    Et aussi la très belle Lisa Zane (Maggie Burroughs), soit dit en passant sœur ainée du fameux Billy Zane, un acteur célèbre dans le fameux Titanic : 
    Une fois tous ces acteurs cités, l'on se mettra assez rapidement en route dans le petit village :
    Mais ceci ne servira bien sûr à rien d'autre qu'à faire cent fois de suite le tour de maison, en manquant même, pour une fois, de passer sous les pages du plan :
    C'est alors que l'un des passages les plus drôles du film va débuter, celui du parasitage de l'oreille de Ricky Dean Logan (Carlos), dont il va hélas mourir :
    Acte bien sûr commis par le fameux Robert Englund (Freddy, dans presque tous les films de ce nom), mais remarquablement filmé par Rachel Talalay, ce qui n'est pas rien :
    Juste à la suite, un passage encore plus hilarant lié aux jeux vidéos, consacré à Brekin Meyer (Spencer) :
    Dont évidemment, Robert Englund (Freddy) est toujours le principal responsable :
    Et tertio, la mort de Shon Greenblatt (John Doe), sur laquelle je préfère rester discret, ne serait-ce qu'à part la superbe réalisation de Rachel Talalay :
    C'est là qu'intervient ce passage pour le moins étrange du film, celui où la très belle Maggie Burroughs (Lila Zane) se retrouve déguisée comme quand elle avait l'âge de douze ans, et où elle va, durant un premier temps, s'affronter avec Robert Englund (Freddy) d'une façon difficilement rattrapable :
    Mais c'est là aussi que se déclenchent les seize minutes de vision stéréoscopique, grâce à la fameuse citation des gestes à faire à l'intérieur du célèbre cinéma :
    Dommage de le dire, mais c'est hélas vrai : ce genre de projection stéréoscopique ne peut pas marcher sur un DVD, qu'il soit du commerce ou non, que l'on dispose ou pas des lunettes concernées - ce qui fut pourtant mon cas ! Mais bonne nouvelle en attendant, c'est que sur ces seize minutes, peut-être une ou deux paraissent encore un tout petit peu ennuyeuses, mais que les quatorze restantes restent toujours filmées par Rachel Talalay, ce qui - comme je l'ai déjà dit maintes fois - n'est pas rien :
    Un avant-dernier plan apparait du reste pour la première fois dans ce sixième film de la série, celui où l'on découvre la tête non-maquillée de Robert Englund (Freddy) :
    Et pour finir, un ultime plan sur la très jolie actrice Lisa Zane, qui montre à la fois quand enlever les lunettes en question et donne la théoriquement définitive réplique à Freddy :
    Je dis bien "théoriquement", car si on devait parler de "matérialisme", on devrait non seulement mentionner le septième film de la série, dû comme le tout premier à Wes Craven, assez ironique dans le genre, mais aussi le huitième et le neuvième, nettement moins intéressants, d'après les vrais amateurs... Où en est-on, là ? Et bien, disons que sur les sept acteurs, trois sont morts d'une façon plutôt assez drôle, un - Freddy - d'une manière plus tragique, mais cela, tout le monde s'en fiche, et les trois autres sont toujours vivants, autrement dit Lezlie Deane, Yaphet Kotto et Lisa Zane, soit deux femmes, tout de même !
    Si l'on se pointe sur le propre site de Wikipédia envers ce film, à voir ici, on pourra en outre y découvrir de nombreux caméos, qui seront d'autant plus drôles si l'on connait personnellement les acteurs, les producteurs ou les musiciens. A part ceci, que déclarer d'inattendu sur ce film ? Et bien, rien de bien différent de ce que j'ai cité au début de ce Blog : d'une part, qu'il s'agit de l'une des premières œuvres à se servir de projection stéréoscopique, d'autre part, qu'il est question d'un film dû à une femme, Rachel Talalay, si je me suis fait bien comprendre. Et j'espère bien que c'est là le cas, car j'en suis vraiment client ! 

    Libellés : , , , , , , , ,

    8 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Je suis fascinée par l'image http://1.bp.blogspot.com/-oSoKgFhZ-uo/UHQ4t_yatPI/AAAAAAAAc6o/8jpu0DVVoEM/s1600/NOE+6_FRA-52.jpg. Tu vois laquelle ? Vue d'une foule bigarrée, dominance bleu/jaune.
    Sinon, je trouve un peu dur de te suivre. Parce que je ne connais pas les épisodes précédents, parce que c'est un film d'horreur, j'chais pas. En tous cas pas parce que c'est une oeuvre féminine !
    Meilleure continuation possible à toi.
    Sabichan

    mercredi, 10 octobre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Et bien, je dois avouer que je suis très impressionné par ton avis sur l'image que tu cites... Parce qu'au départ, je me demandais même si j'allais pas la virer, pour te dire !
    Au moins, ceci prouve à quel point Rachel Talalay est très douée pour son métier, et cela est le principal, n'est-ce pas ?

    mercredi, 10 octobre, 2012  
    Blogger Al Capitaine said...

    Même si je ne suis pas fan de films d'horreur, je dois avouer qu'un bon film d'horreur de temps à autres ne fait pas de mal. Surtout un Freddy !

    Bonne journée Vincent !

    jeudi, 27 décembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Oui, surtout un Freddy, tu as bien raison... Principalement quand celui-ci est à pisser de rire (et bien réalisé, en plus), ce qui est vraiment le cas !

    samedi, 29 décembre, 2012  
    Blogger Al Capitaine said...

    Oui tu as raison. J'aime bien Planet Terror de Rodriguez. Ou encore les Carpenter !

    Bien à toi.

    samedi, 29 décembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ah, Planet Terror, c'est évidemment incontournable... Sinon, je n'aurais pas laissé un lien direct dessus (de même que sur Boulevard de la Mort, qui va bien sûr totalement avec) !
    Quant à Carpenter, le seul que j'ai est "The Thing"... Du un peu moins drôle, certes, mais tout de même très bon !

    samedi, 29 décembre, 2012  
    Blogger Al Capitaine said...

    Moi j'ai Halloween La Nuit des Masques !

    dimanche, 30 décembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Toute correction faite (d'après Wikipédia), j'ai vu également Christine, très bon, et Los Angeles 2013... Mais je ne les ai pas en DVD !

    dimanche, 30 décembre, 2012  

    Links to this post:

    << Home