L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • samedi, janvier 02, 2016

    KILL BILL (TARANTINO)

    Un pur chef d'œuvre, est-il besoin de le préciser ?
    Bien sûr que non. Petit détail quand même, le film a été en grande partie financé par la célèbre marque de Hong Kong :
    Ce qui n'a pas empêché Quentin Tarantino de déployer sa propre arme de fabrique, bien connue de tous les amateurs :
    Avant de parler du film proprement dit (avec pas loin de soixante photos, laissez-moi vous le dire), je prendrai toutefois la peine de citer le nom entier (c'est à dire, le nom propre dont je me servirai par la suite, le nom courant, et le nom réel) de chacun des acteurs jouant les six rôles principaux, dans l'ordre qui me convient - autrement dit, histoire d'aider tout le monde, en suivant leur propre décomposition :
    - Vernita Green, alias Copperhead, jouée par l'actrice Vivica A. Fox
    - O-Ren Ishii, alias Cotton Mouth, jouée par l'actrice Lucy Liu
    - Budd, alias Side Winder, joué par l'acteur Michael Madsen
    - Elle Driver, alias California Mountain Snake, jouée par l'actrice Darryl Hannah
    - Bill, alias Snake Charmer, joué par l'acteur David Carradine
    - Beatrix Kiddo, alias Black Mamba, jouée par l'actrice Uma Thurman
    Comme cette dernière va se révéler la seule encore en vie à la fin de Kill Bill 2, rien d'étonnant à ce que le film débute sur un plan où on la croit morte - alors qu'il ne s'agit en vrai, comme tous les fans le savent, d'un long coma de quatre années :
    Fait assez peu étonnant, c'est que ce film, payé en assez grande partie par Shawscope, démarre sur une scène typiquement Chanbara, dans une lutte plutôt violente entre Vernita Green et Beatrix Kiddo :
    Lutte provisoirement désactivée par la venue de la petite fille de Vernita Green (qui devait, dans le cas de la réalisation par Quentin Tarantino d'un troisième volet, jouer un rôle de remplacement) :
    Mais ce n'est qu'une question de provisoire ! Vite fait bien fait, tout se termine par le meurtre au couteau de Vernita Green par Beatrix Kiddo, et l'on a du reste un certain mal à comprendre dans quelle période du temps se passe cette première échauffourrée, tout au moins lors de la vision initiale du film :
    Meilleure preuve avec ce carnet de Beatrix, qui place en premier lieu une célèbre Japonaise que nous ne connaissons pas encore, O-Ren Ishii :
    Et second indice, au cas où l'on ne connaîtrait pas encore ce film par cœur, c'est que l'on se trouve ramené, quatre ans auparavant, dans l'église où tout le monde l'a cru morte :
    Non sans humour, certes :
    Mais à partir de ce moment là, pratiquement tous les éléments essentiels du film sont représentés, qu'il s'agisse de la liste (dans laquelle Bill figure, évidemment, à la fin), de l'ordre, ou de la confusion mort/coma :
    Soit dit en passant, il est à remarquer que Michael Parks, le ranger, qui tient les mêmes rôles dans Boulevard de la Mort et Planet Terror (oui, ce sont MES liens !), interprète un personnage totalement différent dans Kill Bill 2, de sorte qu'on peut fort bien ne pas le voir.
    En attendant, le film se retrouve à peu près mis dans l'ordre (en tous cas, beaucoup plus que Pulp Fiction !) avec cette toute première tentative de meurtre par Elle Driver, illustrée par une musique fort connue de Bernard Herrmann dans un film d'Alfred Hitchcock :
    Fort heureusement, cette tentative avorte sous l'ordre de Bill, qui se révèle le personnage le plus redoutable du film, et dont on ne voit pratiquement pas la tête dans le volume 1, seulement les mains... Tout comme ce moustique, qui après quatre longues années, va enfin ressusciter Beatrix Kiddo :
    Dans cet horrible hôpital (et oui, je connais), on retrouve l'autre chose contre laquelle elle ne pouvait pas plus lutter que le coma, autrement dit les deux infirmiers violeurs :
    Mais maintenant qu'elle se réveille, après quatre ans et grâce à un moustique, tout va se passer "légèrement" différement :
    Elle pose, comme par hasard, la première question qui lui vient à l'esprit après quatre ans de coma :
    Mais devant son absence de réponse (et du coup, deux nouveaux meurtres !), Beatrix Kiddo va se concentrer sur sa seconde difficulté, réussir à remarcher après toutes ces années passées sur un lit d'hôpital :
    Pardon, vous me disiez quelque chose, concernant Quentin Tarantino ?
    Ah oui, son fameux fétichisme des pieds féminins... Ne vous inquiétez pas, j'en reparlerai tout à la fin de cet article :
    En tout cas, elle va beaucoup mieux ! Et elle va même se mettre en route vers la première de la liste, O-Ren Ishii, dont une partie de l'histoire est racontée d'une façon tout à fait étonnante, comme nous le raconte Wikipédia :
    "À partir de la première demi-heure du volume 1, la partie traitant des origines d'O-Ren Ishii est présentée en anime japonais, faite par la société Production I.G (qui s'est notamment occupée de Ghost in the Shell) et dessinée avec un crayonné tremblotant donnant un ton particulier. Tarantino écrit un scénario très détaillé de la séquence animée et travaille en collaboration avec les animateurs de Production I.G sur le storyboard." :
    Bon, une fois n'est pas coutume, j'ai cité Wikipédia, exceptionnellement. Mais je vais désormais me citer moi-même, surtout que ce pays me fascine à plus d'un trait, que je m'y suis rendu déjà six fois, et - chose imprévue - que je trouve ce film légèrement supérieur à Kill Bill 2 :
    Phénomène très agréable : l'on entend parler le Japonais depuis un petit bout de temps. Mais c'est sans compter avec le cuisinier célèbre qui apparaît à ce moment précis, Hattori Hanzo, joué par l'acteur fort réputé Sonny Chiba :
    Qui se révèle en fait un brillant fabricant de sabres, autrement dit Katana, soi-disant à la retraite, mais en réalité bien marqué par Beatrix Kiddo, et surtout le nom de la personne qu'elle veut à tout prix descendre ;
    C'est précisément à ce moment de remise du Katana qu'intervient la meilleure musique du film, hélas pas disponible sur le CD livré avec - mais bien trouvable sur Youtube, en cliquant juste sur Salyu ! Ne serait-ce que pour être rapide à ce sujet, sachez qu'il s'agit d'une très belle voix féminine, mais surtout que son parcours des degrés est assez inattendu, passant du sixième degré du mineur au sixième du majeur, chose extrêmement rare dans la musique occidentale :
    Bref ! Quoi qu'il en soit, on se retrouve à ce moment-là dans les bras de O-Ren Ishii :
    Et bien sûr, des deux personnes qu'elle veut présenter à tout prix, à commencer par la fameuse Sophie Fatale - la très étonnante Julie Dreyfus, qui non seulement parle bien le Japonais, et à même laissé une affiche au fameux restaurant Parisien Sushi Gourmet, mais en outre est née le même 24 janvier que moi (et oui !) :
    Aussitôt suivie par le fameux Johnny Mo, interprété par l'acteur Gordon Liu, qui joue un rôle très différent dans Kill Bill 2, ce qui fait qu'on peut subir de nouveau la même perte de mémoire qu'en voyant Michael Parks (le ranger) :
    O-Ren Ishii va définitivement accéder à son pouvoir en sacrifiant un Japonais à la bouche un peu trop rude - ce qui n'est pas facile à voir sur ces photos, sinon la dernière, tellement le rythme en est approprié :
    Mais ce pouvoir va bientôt être sérieusement mis en danger par une Beatrix Kiddo, que vous connaissez bien maintenant :
    La scène dans le restaurant est vraiment fantastique, à commencer par la musique, assez extraordinaire, de Tomoyasu Hotei :
    Suivie aussitôt par l'arrivée assez enragée de Beatrix Kiddo, qui s'en prend tout d'abord à la fameuse Sophie Fatale en lui coupant un bras :
    Mais va bientôt se consacrer à la trop solide O-Ren Ishii, dont les paroles vont avoir l'un des plus grands résultats que l'on estimait à ce film :
    Car là, ce qui se passe, c'est à proprement parler purement magnifique - à la fois dans l'aspect dansé de la chose, dans un cadre sublime, il faut bien le dire, et en même temps son irréalisme total à faire gagner une simple femme contre le gang des 88, ce qui en fait du vrai cinéma :
    Cette sorte de chorégraphie dure environ vingt minutes, en fait, mais l'on ne s'y ennuie pas une seule seconde, jouissant même d'une construction assez scientifique, non seulement sur les mouvements, mais aussi sur les couleurs :
    Avec pour résultat la fin de ce combat contre les 88 dans l'ombre bleue la plus dense possible :
    Et du coup, l'ouverture d'une discrète porte et le transfert de ces deux détentrices de Katana dans une cour mythique, car désormais ne restent plus qu'elles deux :
    Et bientôt plus qu'une, la fameuse Beatrix Kiddo, qui a gagné d'une façon imprévisible en scalpant son ennemie, acte où l'on décèle une allusion au style du western spaghetti :
    Et où l'on peut noter aussi - attention, ce genre de choses est assez rare au Japon - le bruit impertubable provoqué par une pierre reliée au circuit d'eau, ce qui est assez remarquable de la part de Quentin Tarantino. Histoire de terminer le film, enfin non, histoire de le rendre bien compatible avec sa suite Kill Bill 2, voici l'image de la fin, où il en reste encore trois à exécuter pour Beatrix Kiddo, et c'est loin d'être les trois plus faciles :
    Vous savez ce que je pense de ce film, non ? Certes, j'y ai là consacré beaucoup d'énergie, car réaliser deux articles avec un total de près de cent vingt photos, ce n'est pas rien, comme vous le pensez sûrement. Mais ces deux films sont tellement agréables, magnifiques, parfaits, que je crois que le syndrome de l'ennui ne s'y déclenchera jamais...
    Au fait, je vous parlais beaucoup plus haut du fétichisme de Quentin Tarantino à propos des pieds féminins, ou de leurs baskets (c'est Beatrix Kiddo qui les porte ici, juste en arrivant au Japon) :
    Qu'a à se reprocher cet auteur ? Comme je me réjouis de la même chose, je n'ai bien sûr pas grand chose à dire... Mais si vous voulez en voir davantage de la part de Quentin Tarantino, passez sur le Blog SNEAKERS & BUFFALOS, et regardez sans plus attendre l'article que j'ai fait il y a bien longtemps, VIVE TARANTINO !...
    Je crois que vous aimerez beaucoup, de même que de mon côté, j'apprécierai énormément vos Comments, si toutefois vous avez assez d'énergie pour en laisser... En attendant, je vais me mettre à Kill Bill 2, c'est vraiment l'urgence qui m'attend !

    Libellés : , , ,

    23 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Wouaouh, c'est vachement beau ! Félicitations. Evidemment plus on en a plus on en veut : par exemple, tes commentaires enthousiastes sur le musique ne remplace pas la musique !!! mais bon. Par contre, on arrive à bien sentir la beauté de la chorégraphie. Tout est magnifique : Sophie Fatale est belle, les kimonos blancs élégants surtout plongés dans la lumière bleue. Est-ce ta plngée dans Paris-Archis qui t'a redonné le goût des belles images ?
    En tout cas, c'est beau, beau, beau. Un grand Merci, cher Vincent.
    J'en profite pour te souhaiter des Joyeuses Pâques...
    Sabichan

    vendredi, 29 mars, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Tu as bien raison de me dire que c'est beau, beau, beau... Mais c'est d'abord dû à Tarantino, n'est-ce pas ?
    En tous cas, Joyeuses Pâques à toi aussi !

    vendredi, 29 mars, 2013  
    Anonymous Anonyme said...

    ne me dis pas que tu as fait ça après qu'on se soit parler au tel
    c'est tellement bien fait que ça me donne envie de voir de suite merci vincent

    lundi, 08 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Non, je suis honnête, je n'ai pas fait ça après mon coup de téléphone... Mais merci pour tes félicitations, elles sont très rassurantes !

    lundi, 08 avril, 2013  
    Blogger Al Capitaine said...

    Bonjour Vincent, j'espère que tu vas bien. Je fête aujourd'hui mes 20 ans...

    Je ne peux que te féliciter pour ton travail de titan, qui est vraiment complet et truffé de références. Ma musique dont tu parle et qui est introuvable sur le CD est effectivement magnifique et bourrée d'émotions ! Il est impossible de ne pas l'aimer. Je vois aussi que tu raconte les anecdotes à propos de Michael Parks habitué des films de Tarantino et de Rodriguez. On l'avait notamment vu dans le film des deux réalisateurs cités "Une nuit en Enfer" où il jouait toujours le rôle du shérif Earl mac Graw. Je voulais chroniques Kill Bill mais je trouvais ce travail trop dur vu le niveau grandiose de ce film. Toi tu l'as fait à merveille. Vu le temps que ça t'a pris bravo, tu est courageux !

    Je me suis douté que tu parerais aussi du fétichisme typiquement tarantinesque : les pieds féminins.

    Les scènes de combat au sabre sont violentes, de même que la maya qui est archi-violent. Kill Bill est le film le plus violent de l'oeuvre de Tarantino.

    Bon courage pour ton article à propos du volume 2 que je préfère au premier par contre.

    Bon week-end.

    samedi, 13 avril, 2013  
    Anonymous Zoun said...

    Je vois que ce film t'inspire. Tu as vu le dernier Tarantino?

    Pour l'anecdote, la personne sur la gauche de la photo 35 est Kenji Ōba, l'acteur principal de la sérié X-or, série des années 80 que tous les gens de ma génération connaissent, qu'on regardait enfant dans Récré A2:

    http://www.youtube.com/watch?v=AEv901c8_M4

    Il est trop fort ce Tarantino, il trouve le moyen de faire des clins d’œil même avec les plus petits rôles!

    samedi, 13 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Zoun@ : Oui, tu as bien raison, notamment sur la question des clins d'oeil ! Et sinon, non, je n'ai pas encore vu le dernier Tarantino... J'attends en fait qu'il sorte enfin en DVD, histoire que je le vois une cinquantaine de fois !

    samedi, 13 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Al Capitaine@ : Tu fêtes aujourd'hui tes 20 ans ? Putain, c'est trop cool, ça... J'espère que tu sais que Tarantino est aussi du fameux signe du bélier - de même que moi, qui suis né le même jour que Lautner, donc verseau !
    Merci de tes compliments sur tout, qu'il s'agisse de la musique, ou du fétichisme "à la Tarantino" !
    Pas grave que tu préfères le second film : comme déjà dit, cela varie beaucoup suivant les goûts...
    Encore une fois, très bon anniversaire !

    samedi, 13 avril, 2013  
    Anonymous Zoun said...

    Quelque chose me dit que tu vas l'aimer ce dernier, et qu'il va se retrouver sur ce blog :)

    Au fait! J'ai oublié de finir l'anecdote! Sonny Chiba, qui joue Hattori Hanzo jouait aussi le père de X-or dans la série. Je ne pense pas qu'il y a trente ans, ces deux acteurs de la série se seraient douté qu'ils tourneraient ensemble dans un tel film.

    samedi, 13 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Dommage que dans l'histoire, je ne connaissais pas plus l'acteur Kenji Ôba que la fameuse série X-or... Mais tant mieux que le dernier film de Tarantino sorte enfin en DVD, je n'attends plus que cela !

    samedi, 13 avril, 2013  
    Anonymous Lunapei said...

    Je l'ai re-vu récemment, et ce fut un plaisir ! Des yeux, des oreilles, comme Tarantino sait faire. Le 1 reste mon préféré, j'imagine que j'accroche plus l'univers que dans le 2, probablement.

    Je ne sais pas si tu as vu Django Unchained, le dernier, mais la B.O est également formidable, et pour le coup, l'univers Far West m'a quand même séduite !

    dimanche, 14 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Quel grand plaisir, n'est-ce pas ? Moi, je suis comme toi : je préfère davantage le premier que le second, mais ceci reste très réduit, comme différence...
    En tout cas, j'attends avec impatience la sortie de Django Unchained en DVD - la seule façon, comme chacun sait, de voir un film 50 ou 100 fois !

    dimanche, 14 avril, 2013  
    Anonymous Chah said...

    Eh bé, Vincent! On voit que ce film a beaucoup plu, ainsi que ton article! Je l'ai apprécié aussi, il m'a ramenée 10 ans en arrière. J'avais oublié plein de choses dans ce film. Je l'avais trouvé violent, j'étais tendue tout le long (idem pour le 2 d'ailleurs) mais j'en garde un bon souvenir: la BO, l'action, le scénario... Tu me fais presque aimer la scène très violente de la lutte contre le gang et la Japonaise (je trouvais ça horrible pourtant)!

    lundi, 15 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Hahaha, ce film, il faut au moins le voir une fois par an - sinon plusieurs fois chaque année !
    Tu as d'un certain coté raison, pour la scène de Uma Thurman contre le gang Japonais... Mais c'est d'une telle violence, et d'une telle incrédibilité (contre 88 !), que cela en devient finalement drôle comme tout !

    lundi, 15 avril, 2013  
    Anonymous Anonyme said...

    Quand je pense que je n'ai toujours pas vu ce film !!
    Tes captures d'écran sont magnifiques !

    Bon je me lance ce week-end j'achète Kill Bill !

    Bisous M'sieur le prof !

    mercredi, 17 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Quoi donc, t'as toujours pas vu ce film (enfin, ces films, pour être honnête) ? Bon, enfin au moins, ça te réserve un bon week-end, c'est le principal...
    Bisous M'me l'élève !

    mercredi, 17 avril, 2013  
    Anonymous Anonyme said...

    Ouais je sais c'est la honte mais bon j'ai toujours eu besoin de toi pour me mettre au cinéma !!

    vendredi, 19 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Et beh... Je dois te manquer, alors !

    vendredi, 19 avril, 2013  
    Anonymous Anonyme said...

    Un régal de documentation, des liens que j'ai ajoutés à mes favoris. Merde! presque chaque fois (sauf quand c'est trop glauque), j'ai envie de re-revoir ces films. Bon là, je suis dans Batman (les derniers) mais ça va viendre. Vivement Kill Bill II.
    Fred lelaà442

    dimanche, 21 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Marrant, ça, je l'ai pas, les BATMAN ! Mais sinon, je suis bien d'accord avec toi... Même pour KILL BILL 2, qui se trouve déjà dans l'index des films, juste en-dessous de la pub !

    lundi, 22 avril, 2013  
    Blogger Al Capitaine said...

    Il a fait un travail de fou ce Vincent !!!

    Bonne soirée !

    lundi, 22 avril, 2013  
    Anonymous Al Capitaine said...

    P.S : je suis en ce moment même d'écouter la BO de Boulevard de la Mort :) (Hold Tigh, la musique de la scène du "face à face").

    lundi, 22 avril, 2013  
    Blogger Vincenttheone said...

    Oui, c'est vrai, j'ai fait un "travail de fou" sur KILL BILL - et encore, l'on n'a pas vu ce qui concerne KILL BILL 2 ! Hormis cela, je connais tout aussi bien BOULEVARD DE LA MORT que FACE A FACE... Mais merci de m'avoir rappelé le nom du groupe, que j'avais oublié depuis longtemps !

    lundi, 22 avril, 2013  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home