L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • dimanche, octobre 29, 2006

    A HISTORY OF VIOLENCE (CRONENBERG)

    Le dernier Opus du Maître...
    Un film attendu avec impatience depuis SPIDER, que j'avais tout de même eu beaucoup de mal à digérer...
    Juste pour dire : j'ai bien aimé ce film, qui est quand même bien au-dessus de la moyenne des productions Hollywoodiennes du genre, mais pour moi, n'importe qui d'autre aurait pu le réaliser à peu près de la même façon. En gros, ce n'est pas du Cronenberg "signé", comme pouvaient l'être des films aussi barrés que Vidéodrome, Le Festin Nu, Crash ou Existenz, tous des chefs-d'oeuvres dans leur genre). Du coup, j'ai été - un tout petit peu - déçu.
    En tout cas, ne serait-ce qu'au niveau du titre, on ne peut pas accuser le film de trahir ses intentions, vu qu'au bout de dix minutes, on se trouve déjà confronté à un "tabou" absolu des productions standards, un meurtre d'enfant (en plus totalement gratuit) :

    L'histoire, pas si originale que cela, repose sur le thème déjà maintes fois traité à l'écran du mafioso repenti qui tente (sincèrement) de se reconstruire une nouvelle vie, et se trouve malheureusement rattrapé par son passé d'une façon difficile à fuir. Mais là, Cronenberg y va tout de même très fort dans sa façon assez "hard" de filmer les nombreux "cartons" qui se succèdent dans ce film, et notamment un pétage de nez (jusqu'au cerveau) assez mémorable :

    Petite curiosité (ou clin d'oeil, je ne sais pas) : ce dernier plan, qu'il s'agisse de l'angle de prise de vue ou du costume du personnage, fait irrésistibement penser à la scène finale de Blue Velvet de David Lynch. Hasard, coïncidence, ou volonté délibérée ? Je n'en sais rien (en tout cas, il y a toujours une case COMMENTS en fin de Post pour émettre votre opinion, même si je sais que vous ne le ferez pas, lol !).
    Petite cerise sur le gâteau : même si l'on peut regretter le retour de Cronenberg à un certain classicisme (vu ses films précédents), on ne peut en revanche pas lui ôter le fait d'être toujours un super directeur d'acteurs, en l'occurence très bien choisis, à commencer par Viggo Mortensen pour le rôle principal (qu'on aperçoit, mais alors très fugitivement, dans le sublime L'Impasse de Brian de Palma, avec Al Pacino).

    Cette petite nouvelle (Maria Bello), qui comme le suggère son nom de famille, est tout de même canon de chez canon :

    Et bien sûr l'impeccable Ed Harris dans un rôle en or, où il a pourtant dû souffrir le martyre niveau maquillage :

    Ce qu'il est toujours rassurant de constater avec les vrais grands réalisateurs, c'est leur fidélité. Pratiquement depuis ses débuts de réalisateur "maudit" catalogué "Séries B", Cronenberg travaille TOUJOURS avec les mêmes personnes, Deirdre Bowen au casting, sa femme aux costumes, Howard Shore pour la musique, sans doute tant d'autres que j'oublie car ce sont des métiers qui me concernent moins, sans oublier Peter Suschitzky (le directeur photo), qui a une touche vraiment particulière - et pourtant, j'aurais énormément de mal à la définir clairement :

    Ces deux plans - vers la fin du film - me font énormément penser à Existenz, on a vraiment l'impression d'y ressentir la même ambiance...
    Bref ! En résumé, un très bon film (néanmoins), mais qui décevra sans doute tous les amateurs du Maître (comme moi), qui l'appréciaient surtout pour toutes les nouvelles approches qu'il avait réussi à ouvrir dans le cinéma sur des voies scénaristiques & formelles inexplorées, et malheureusement, ce retour à un nouveau classicisme sera très loin, je le crois, de réjouir tous ses "fans"...
    En tous cas, pour ma part, je reste un peu sur ma faim...
    Pour voir la bande annonce (en français, pour une fois), cliquez ci-dessous :

    Libellés : , , ,

    2 Comments:

    Blogger Sire Al Capitaine II said...

    Un film vraiment excellent, avec de très bons acteurs, et une bonne histoire. De la violence, oui ça j'aime ça !

    Il s'agit du premier et seul film que j'ai vu de Cronenberg...

    mardi, 22 février, 2011  
    Blogger Vincenttheone said...

    Certes, c'est un très bon film, mais qui du fait de sa structure extrêmement classique aurait pu être tourné par bien d'autres réalisateurs Américains... Ce qui n'est pas du tout le cas des précédents Cronenberg, très originaux et très créatifs !

    mercredi, 23 février, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home