L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • mardi, septembre 04, 2012

    SONATINE (KITANO)

    Voici le film que je vous ai promis, Sonatine (ソナチネ), dans son vrai DVD :
    Ce n'est certes pas encore le moment de la Palme de Cannes, due au célèbre Hanabi (花火), mais situé juste entre celui-ci et Violent Cop (その男、凶暴につき), comme chacun le sait son tout premier film :
    Sans doute qu'au début du film, celui-ci semble ressembler au précédent :
    Voire même aller un chouilla plus loin, dans l'exécution due au Yakuza Kitano (北野武) lui-même :
    Mais ceci n'est que le commencement du film... Passons maintenant à sa suite, où l'improbable Kitano est obligé d'accepter, au début contre son humeur, le séjour dans la très charmante île d'Okinawa :
    Au début, cela ne se passe certes pas très bien :
    Voire même plutôt assez mal :
    Mais c'est juste une question de temps... Le temps qu'il faut pour découvrir (et apprécier) la fameuse île :
    Le temps qu'il faut pour apprendre à jouer à des jeux comme ceux-ci :
    
    Et même le temps qu'il faut pour apprendre à rêver, faute de mieux, de son propre suicide :
    Mais bon, c'est juste un rêve, pour l'instant... L'essentiel des journées se passe sur la plage, et c'est du vrai délire de voir ce que les quatre ou cinq hommes se consacrent à faire, comme le montre les photos suivantes :
    
    Tout juste si la jeune fille, qu'il a rencontrée il y a assez peu de temps, ne s'inquiète pas quelque peu :
    
    En apparence, de fait, on pourrait croire que les jeux se maintiennent :
    Mais bientot rendu vers la fin du film, Kitano, assez semblable à David Cronenberg, dans le genre où il se limite la plupart du temps à une heure et demie, va commencer à rattraper les angoisses du début :
    A la fois les rattraper dans un style assez classique :
    Mais aussi les rattraper dans ce style qui lui est totalement spécifique, celui de voir les choses d'un plan assez lointain, en les entendant à peine (qu'il avait déjà utilisé dans Violent Cop, son tout premier film) :
    Un grand bonhomme, n'est-ce pas ? Quel dommage qu'il décide, cette fois, de se suicider pour de bon, et malheureusement, il ne s'agit plus d'un rêve :
    Bref, un film tout ce qu'il y a de très bon, avec de son côté, les mêmes réactions du public que provoquent aussi bien David Cronenberg que David Lynch : 50% pour, et 50% contre, qu'il sera impossible de faire changer d'avis...
    Mais peu importe, n'est-ce pas ? Si vous venez ici, c'est que vous aimez les mêmes films que moi, et c'est l'essentiel !

    Libellés : , , , ,

    4 Comments:

    Anonymous Anonyme said...

    Enfin, film retrouvé...c'est ça qd tu nous inondes Cher Vincent !!!
    Mais là j'ai vraiment une question : qu'est ce qu'ils foutent sur la plage au milieu de ce cercle ou plus ou moins qui a l'air d'être fait de cailloux ? Un combat de sumo ? Sais-tu que le sumo vient d'Asie centrale où dans les temps très anciens et encore aujourd'hui, les jeunes hommes s'affrontent dans le désert de Gobi, légèrement vêtus mais davantage que les sumotori et qui s'empoignent par la taille pour se faire tomber. Les jeux sont publics, faits devant un jury et objets de jeux d'argent aujourd'hui.
    Marrant, non ?
    Sabichan

    lundi, 24 septembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Ce qu'ils foutent sur la plage ? Et bien, tout simplement, ils cherchent à passer le temps, voila tout... Sinon, et bien non, je ne savais pas que le Sumo venait d'Asie centrale ; mais pas grave, l'essentiel, c'est que ceci soit nettement plus bandant que la boxe !

    lundi, 24 septembre, 2012  
    Anonymous Anonyme said...

    C'est sûr que sumo et boxe ça fait pas le poids ! Une intuition sensée de notre Chichi national, faut bien le reconnaître quand même...
    Sabichan

    lundi, 24 septembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Tu as bien raison !!!

    lundi, 24 septembre, 2012  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home