L'INDEX DE TOUS LES FILMS COMMENTÉS :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI & LÀ !!!

  • vendredi, mai 01, 2015

    PHONE BOOTH (SCHUMACHER)

    Autrement dit, la simple cabine téléphonique, et non pas le "jeu" téléphonique, comme l'ont seuls traduit les Français (oui, je sais, on est nuls, mais aller aussi loin, c'est rare, tout de même)...
    Je passe brièvement sur Joel Schumacher, sur lequel je reviendrai tout à la fin de cet article. De quoi s'agit-il ? Et bien, une fois passée la transformation de Los Angeles en New York très convaincante :
    Une fois également passée la transformation du vaste écran de cinéma en des centaines de petits téléviseurs :
    Il nous faut compter avec l'un des plus grands acteurs du monde, Colin Farrell, que l'on a bien intérêt à aimer, car il va occuper l'écran durant tout le film :
    Alors, c'est sûr et certain, au début, il passe pour quelqu'un de parfaitement normal, puisque marié:
    Mais cela ne l'est pas du tout... En fait, il fait désespérement un boulot de con, mal payé parce qu'il se comporte comme un crétin, et en outre se paye une prétendue maîtresse, qu'il essaye à tout prix d'éviter d'appeler d'un téléphone portable :
    C'est ce qui va lui valoir toute sa torture, pris à parti par le célèbre acteur Kiefer Sutherland (que l'on ne voit pratiquement jamais au cours du film, mais que l'on entend tout le long), qui va commencer par buter une personne :
    Puis une seconde, pas spécialement plus importante (un simple proxénète, en fait), mais nettement plus regardé dans son rétroviseur, comme vont très bientôt le faire les trois prostituées, accusant du même coup ce pauvre Colin Farrell d'un meurtre qu'il n'a absolument pas commis :
    Et voici, au bout d'une petite demi-heure, le prétexte de l'apparition du troisième acteur très connu, Forest Whitaker, qui joue un policier fort intelligent, et qui va, lui aussi, rester quasiment jusqu'à la fin du film :
    En gros, ce film est donc joué par ces trois acteurs professionnels, qui se renvoient sans arrêt la balle, avec un gros avantage pour Kiefer Sutherland, qui non seulement contrôle tout, mais se révèle totalement invisible :
    Bref ! Inutile d'en faire plus, que ce soit parlant de Forest Whitaker :
    Du pauvre fournisseur de pizzas, tué très vite :
    Ou encore de la femme de Colin Farrell :
    L'essentiel étant de montrer ce que l'on voit quelques secondes durant tout ce très grand film, Kiefer Sutherland, autrement dit quelques vagues plans où l'on peut le décripter - et encore, relativement flou :
    Mais où se dit en quelque sorte sa parole peut-être la plus révélatrice du film :
    Comme quoi, l'air moral et amoral sont censés aller ensemble, et l'on ne sort pas de ce film complètement indemne, croyez-moi !
    En tous cas, hormis les trois acteurs très connus qui jouent à l'intérieur, il reste tout de même quelques mots à dire au sujet de Joel Schumacher, qui a durant ce film fait appel à de nombreuses modernités, dont celles-ci :
    1) Tout le film, comme déjà dit, est tourné à Los Angeles, et non pas à New York, dont il offre pourtant l'aspect...
    2) Il se promène suivant des centaines de plans de caméras, dont je pense que je vous ai montré une petite esquisse...
    3) Il se base sur une seule histoire, mais celle-ci est très puissante...
    4) Plus remarquable encore, ce film d'environ 78 minutes (ce qui n'est pas long) n'a pas été tourné avec une seule caméra durant quarante jours, ce qui aurait déjà été en soi un record, mais en dix jours avec quatre caméras !
    Impressionnant, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, j'ai pris Joel Schumacher pour une sorte d'indien (d'après ce bonus DVD), ce qui d'après Wikipédia est totalement faux :
    Cela n'empêche... Bien que je n'ai vu aucun de ses films précédents (en tout cas, aucun dont je me souvienne), celui-ci s'est révélé très impressionnant, et mérite absolument d'être vu plusieurs fois !
    Ah, ah, surprise... Qui est ce fameux Stu Shepard dont il vient de parler ?
    Et bien, il faudra voir le film pour pouvoir y répondre, c'est tout ce que je peux dire !

    Libellés : , ,

    4 Comments:

    Blogger Saturne JunglecooKie said...

    Hehe oui, Phone Game... Javais adoré ce film à l'époque. Et Colin Farrell, miam !

    vendredi, 31 août, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Comme quoi, on a les mêmes goûts !
    Ce qui n'est déjà pas rien, n'est-ce pas ?

    vendredi, 31 août, 2012  
    Anonymous Anonyme said...

    Miam miam miam Colin Farrel, entièrement d'accord…………………………………………
    Valérie

    samedi, 01 septembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone said...

    Bon, et bien, c'est l'essentiel, n'est-ce pas ?

    samedi, 01 septembre, 2012  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home